Invasion In Ze Berry - Mise en garde
The GN né in the country of crottin de chavignole
The GN né in the country of crottin de chavignole

Avertissement commande

L'inscription n'est prise en compte qu'a partir du règlement de celle-ci.

AVERTISSEMENT

Comme nous sommes gentils, voici quelques renseignements à ne pas prendre à la légère si vous souhaitez venir souffrir sur INVASION.

Vous êtes de grands enfants, mais pas de chance, maman ne sera pas sur le jeu, aussi, il est temps pour vous de bien comprendre ce qu’implique de s’inscrire sur un jeu comme INVASION. Car dans nos règles, pas de check-list, pas de conseil de camping ou de pharmacopée petits bobos ! Pour savoir quoi mettre dans votre coffre en plus de votre matériel de jeu, demandez autour de vous ; aux vieux et vieilles du war-gn, surtout auprès de ceux qui sont revenus des différentes campagnes de BCB ou de Canal Histo, ceux-là savent de quoi ils parlent !

INVASION, c’est près de 1000 hectares de terrain et ce n'’est pas pour les regarder de loin : vous allez les piétiner durant trois jours avec votre barda et vos douleurs ! Ce ne sera pas de la randonnée sur gazon anglais ; ici, pas de point ravitaillement avec café chaud et croissants croustillants, mais de la boue, des ronces, de la baston de masse, de l'’escarmouche et des courses poursuite au travers de champs à vaches interminables, pleins de trous et de bouses. Et ça, c’est sans compter si vous vous perdez, car dans ce cas, dans la forêt, personne ne vous entend crier….

On dit que certains joueurs ont survécu en suçant les silex qui recouvrent les chemins, enfin, ça c’est pour ceux qui sont pas restés coincés dans les barbelés où ils sèchent encore. INVASION c’est un GN pour ceux qui ont les ovaires ou les testicules accrochés : pas de chichis de l’organisation ou de la part de vos copains ! Ici, c’est la guerre ! Vous êtes là pour obéir et si vous êtes pas content, fallait pas venir " Si j aurais su, j’aurais pas venu ! ".

Le pire c’est que vous ne pouvez pas discuter : la diplomatie est terminée, les blablas ont fait place aux haches de batailles et les arrangements entre belles gens s’effacent pour des raclées entre guerriers. Clair ? Ici, les joueurs prennent leur pieds non pas en se caressant les avants-bras, mais en se caressant du tranchant de la lame. Mais il y aura tout de même de la sueur, des cris et des échauffements post-bastonnade. Bref, des bleus et des bosses, mais dans le plaisir !
Heureusement, le soir il y a le campement, mais pas de bol, nous, on donne pas à manger, il n’y a pas de douches chaudes (ni froide non plus)*, les WC sont des trous où il faut recouvrir sa crotte de sciure, l’eau potable, faut venir la chercher avec sa gourde et si votre tente est restée dans votre garage, pas de chance : il n’'y a plus de place dans les nôtres… et les nuits sont fraîches...

Mais ne vous trompez pas non plus : si vous êtes un fanatique venant chez nous chercher une forme de domination, une idéologie malsaine ou encore pour déverser votre trop plein de testostérone, passez votre chemin ! Vous vous trompez de crèmerie avec nous. Nous sommes des joueurs, rustiques mais éduqués. Compris ?

* Quoi que pour les douches....